Auteur arbouse

David Hervy responsable et créateur de la boutique en ligne Biologiquement.com spécialisée dans la promotion et la distribution de produits naturels de santé. Une gamme de produits riches en antioxydants naturels puissants pour retrouver ou garder la vitalité, recommandés aux enfants en phase de croissance, aux étudiants, aux sportifs et aux seniors. Tous ces produits sont issu du commerce équitable.
[Total : 15    Moyenne : 2.7/5]

Cette recette de confiture d’arbouse bio antioxydant naturel puissant est traditionnelle au Maroc.

Ce fruit peu connu doit être choisi rouge, c’est-à-dire, à maturité. Son goût n’étant pas très prononcé, vous pourrez y ajouter de la cannelle ou du gingembre.

Préparation : 10 mn

Cuisson : 35 mn

Ingrédients
1 kg d’arbouses bio
700 g. de sucre bio
1 citron bio

Choisissez des fruits murs mais encore fermes, nettoyez-les bien et faites attention de ne pas les Ă©craser.

Dans la bassine à confiture, préparez un sirop avec le sucre et 1 verre d’eau. Laissez cuire le sirop une dizaine de mn.

Pressez le citron, et versez le jus en même temps que les fruits. Faites reprendre l’ébullition et cuire encore une quinzaine de mn à feu vif, le temps que le sirop épaississe.

Versez la confiture quand elle est encore chaude dans des pots ébouillantés et fermez immédiatement


[Total : 16    Moyenne : 3.1/5]

On le trouve en Espagne (aux cĂ´tĂ©s de l’ours, l’arbousier est l’emblème de Madrid), en Italie, dans le maquis corse et dans le Sud de la France. L’arbre est rustique et s’acclimate mĂŞme en Grande-Bretagne, jusqu’en Irlande et produit un fruit comestible, l’arbouse.

Ne la confondons pas avec la fraise chinoise qui lui ressemble mais qui possède un noyau, mĂŞme si l’arbousier est couramment surnommĂ© “arbre Ă  fraises”… Il faut Ă©galement distinguer l’arbousier, arbre dĂ©coratif au feuillage brillant et aux baies Ă©carlates, de l’argousier, autre arbuste mĂ©diterranĂ©en qui produit de petits fruits jaunes comestibles.

L'arbouse, pour faire le plein de vitamines et d'antioxydants naturels

L’arbouse, pour faire le plein de vitamines et d’antioxydants naturels

De la taille d’une cerise, l’arbouse comestible est hĂ©rissĂ© de graines Ă  sa surface, un peu comme la fraise, qui “grattent” un peu en bouche ; sa chair est lĂ©gèrement farineuse et bien sucrĂ©e. Le fruit mĂ»rit en septembre et se dĂ©guste bien rouge. On en fait des gelĂ©es et confitures, des sirops, liqueurs et du “vin”. La baie comestible est en effet naturellement riche en fructose, et en alcool lorsque les baies sont très mĂ»res.
Avec près de 110 calories aux 100 grammes, l’arbouse comestible est hautement nutritionnel, c’est une excellente source de vitamine C et d’Ă©lĂ©ments antioxydants : de quoi se prĂ©parer aux premiers frimas de l’automne avec un bon coup de fouet vitaminĂ© !


[Total : 16    Moyenne : 2.9/5]

L’arbouse bio antioxydant naturel de Chine est un fruit subtropical récolté en milieu sauvage depuis des milliers d’années en Asie, dont on tire un jus EXCELLENT pour la santé.

Il est apprécié pour sa haute teneur en vitamines anti-oxydantes, son goût naturellement sucré et légèrement acidulé.
Le jus d’arbouse de Chine a un goût unique qui évoque plusieurs fruits rouges, comme les airelles, la grenade ou encore la cerise. Les enfants le préféreront probablement mélangé au jus d’orange.
Tout comme la betterave, évoquée précédemment, l’arbouse de Chine est naturellement riche en vitamines antioxydantes, notamment en bêta-carotènes, permettant de bronzer en toute sécurité. Celle qu’on appelle également, la fraise chinoise est, également, un support pour les défenses naturelles.
Vous retrouverez à travers l’arbouse de Chine tous les bienfaits de son profil nutritionnel pour protéger votre cœur, favoriser un bon équilibre de la tension, une action favorable et durable sur l’élasticité des artères pour une bonne circulation.

L’arbouse de Chine

L’arbouse de Chine

L’arbouse de Chine est un fruit subtropical ressemblant au litchi rouge, récolté en milieu sauvage depuis des milliers d’années en Asie.
Son jus est apprécié pour sa haute teneur en vitamines anti-oxydantes, son goût naturellement sucré et légèrement acidulé.
Le jus d’arbouse de Chine a un goût unique qui évoque plusieurs fruits rouges, comme les airelles, la grenade ou encore la cerise.
Vous retrouverez à travers l’arbouse de Chine tous les bienfaits de son profil nutritionnel pour contribuer au bien-être de votre cœur, favoriser un bon équilibre de la tension, une action favorable et durable sur l’élasticité des artères pour une bonne circulation.
Ce jus est naturellement riche en vitamines antioxydantes, notamment en béta-carotènes, permettant de bronzer en toute sécurité.
Celle qu’on appelle également, la fraise chinoise est, également, un support pour les défenses naturelles.

Soyez zen !

Le stress est une réaction de votre organisme suite à une agression qu’il subit. En effet, en présence d’un stress, votre cerveau va produire de l’adrénaline qui va vous permettre de réagir face à ce stress par la fuite, par exemple, en cas de très gros stress…
Quand le stress perdure (un boulot qui demande des prises de décisions difficiles), votre organisme stimule la production de l’hormone du stress qui permet de puiser dans votre organisme l’énergie qui vous permettra de lutter contre ce stress.
Bien évidemment, au bout d’un moment, il n’y a plus de ressource, c’est le burnout…
Luttez contre le stress par la nourriture !
Une alimentation riche en Omégas 3 (graines de lin), notamment, vous permettra d’atténuer petit à petit, les effets du stress sur votre organisme. Les graines de lin vous procureront un bien-être émotionnel.
La vitamine C contrent Ă©galement les effets du stress.
Prendre le temps de manger équilibré, dormir assez et faire du sport de temps en temps sont aussi importants que les compléments alimentaires pour éviter de se faire manger tout cru par les tracas quotidiens!


[Total : 16    Moyenne : 2.7/5]

les vertus de L’arbousier bio et de son fruit comestible l’arbouse sont INNOMBRABLES….un arbre miracle!

Autrefois trĂ©s prĂ©sent dans le Pays d’Arles en gĂ©nĂ©ral, mais plus particulièrement dans les garrigues du plateau situĂ© entre Arles et NĂ®mes, cet arbre aux multiples qualitĂ©s disparaĂ®t de notre contrĂ©e…..

Les fruits, de même que les feuilles et les graines, sont très riches en vitamines C, E, A, B1, B2, F, K et P, en protéines (principalement globuline et albumine), en acides gras saturés (acides palmitique et palmitoléique) et insaturés (acides linolénique et linoléique), en acides aminés, en sucres et en hydrates de carbone. Son activité antioxydante est de 93,6%.

LA FICHE TECHNIQUE

Autres noms communs : Arbre aux fraises
Nom scientifique : Arbutus unedo
Nom occitan : Arboç, Arboçièr, Darboçièr, Faus-fraguièr.
Famille des : Éricacées
Comestible : Oui
Cycle de vie : Vivace
Méditerranéenne : Oui
Protégée : Non
Toxique : Non
Mortelle : Non
Altitude : 30 – 800 m
Type de végétal : Arbre
Type de racine : Pivotante
Taille : 400-500 cm
Habitat : garrigue boisée, en sols acides, riches, bien drainés et ensoleillés.
Répartition : Bassin méditerranéen occidental.
Origine : Bassin méditerranéen
Étymologies : Unedo : du latin ‘un edo’ (je n’en mange qu’un).
Arbousier : du celte ‘arbois’ (bois austère).

Propriétés médicinales : Feuilles : Astringentes, Diurétiques, Antiseptique des voies urinaires.
Feuilles et Fruits : inflammatoire, Antirhumatismale, diurétique.
Goût : Fruit : Goût agréable, mais fade, en confiture proche du coing, Saveur : douce, légèrement acidulé et farineuse.
Composition : Fruit : Saccharose, Sucre interverti, Acide malique.
Graines : Huile grasse.
Feuilles : Tanin, Arbutoside.

Utilisation médicinale : Feuilles : en décoction.

Utilisation en cuisine

Les arbouses peuvent être cuisinées en confiture, gelée, compote. On peut en faire du vinaigre, de la liqueur ou du vin.
On sait que l’arbouse Ă©tait utilisĂ©e pour faire des alcools au Moyen-Age. Cette annĂ©e, nous avons fait de l’alcool d’arbouses:
Pour un kilo de fruits, il vous faut 1 litre d’alcool du commerce Ă  40°.
Rincez les arbouses puis mixez – les au “robot plongeur”.

– Fermer le bocal et laisser macĂ©rer 60 jours.

– Filtrer la prĂ©paration et mettre en bouteille.

– Conserver Ă  l’abri de la lumière.

L'arbousier...un arbre miracle!

L’arbousier…un arbre miracle!

Autres utilisations et vertus :

– Les feuilles servaient au tannage des peaux.
– Le bois, au grain très fin, est utilisĂ© en Ă©bĂ©nisterie.

Actuellement, l’arbousier attire l’attention de nombreux chercheurs Ă  travers le monde, incluant ceux de l’AmĂ©rique du Nord, principalement pour ses valeurs nutritives et mĂ©dicinales. La concentration en vitamine C de ses fruits est 30 fois supĂ©rieure Ă  celle de l’orange, 25 fois celle de la fraise et 5 fois celle du kiwi. Leur teneur en vitamine E excède celle du blĂ©, du maĂŻs et de la fève de soja.

En Europe et en Asie, on utilise des prĂ©parations d’huile d’argousier dans les hĂ´pitaux pour le traitement des brĂ»lures, des plaies de lit et autres complications cutanĂ©es. Une dizaine de mĂ©dicaments ont Ă©tĂ© conçus Ă  partir des huiles et sont disponibles sous diffĂ©rentes formes (liquide, pastilles, liniments, suppositoires, aĂ©rosols, etc.). En usage interne, l’argousier est employĂ© pour le traitement et la prĂ©vention des ulcères d’estomac et du duodĂ©num, de l’hyperlipĂ©mie du sang, des maux d’yeux, de la gingivite et des maladies cardio-vasculaires comme l’hypertension artĂ©rielle et les maladies coronariennes.

– Les feuilles, astringentes (provoquent la contraction des tissus et des vaisseaux sanguins et stimulent la coagulation du sang), ont des propriĂ©tĂ©s diurĂ©tiques et antiseptiques.

– Les Ă©corces, les feuilles et les fruits sont utilisĂ©s pour le tannage des peaux.

– Les Ă©corces sont parfois utilisĂ©es contre les diarrhĂ©es. Les fleurs favorisent la transpiration et sont donc antipyrĂ©tiques (aident Ă  rĂ©duire la fièvre).

– Les racines sont utilisĂ©es en dĂ©coction contre l’hypertension et l’artĂ©riosclĂ©rose.

– A haute dose, le fruit peut ĂŞtre stupĂ©fiant.

Avant toute utilisation mĂ©dicale, demander l’avis de votre mĂ©decin

RĂ©colte : Fruit : octobre – fĂ©vrier, ou mĂŞme avant maturitĂ© quand ils sont dĂ©jĂ  oranges .

LES RECETTES

LA GELEE D’ARBOUSES

– Rincez les arbouses Ă  l’eau froide puis mettez-les dans un confiturier et recouvrez-les presque complètement d’eau froide. Portez sur le feu et faites cuire environ quinze minutes Ă  feu doux.

– Passez les fruits au travers d’un chinois Ă©tamine afin d’Ă©liminer la peau, pressez bien pour recueillir tout le jus. Pesez-le puis ajoutez au jus son poids de sucre. Faites frĂ©mir sur feu doux en Ă©cumant de temps en temps. La cuisson est terminĂ©e quand le jus forme de petites perles. Laissez refroidir quelques minutes avant de mettre en pots.

LA CONFITURE D’ARBOUSES

– Rincez les arbouses Ă  l’eau froide puis mettez-les dans un confiturier. Ajoutez le

Recette poulet au miel d’arbousier et au safran

sucre, (Sucre Ă  confiture 1kg par kg d’arbouses)
– Pressez les citrons ( 1 citron pour 1.5 kg d’arbouses) et ajoutez leur jus dans le confiturier. MĂ©langez bien. Laissez macĂ©rer 12 heures.


[Total : 8    Moyenne : 4/5]

L’arbousier est un arbuste de croissance relativement lente, très dĂ©coratif par son Ă©corce, son port, son feuillage persistant, sa floraison, et sa fructification.

Bien que son fruit soit comestible, on ne cherchera pas particulièrement Ă  le planter en tant qu’arbre fruitier (son nom d’espèce est tirĂ© du latin un edo, “je n’en mange qu’une fois”). C’est un arbre très intĂ©ressant parce qu’il rĂ©siste bien aux gels jusqu’en zone 7b environ (-12°C jusqu’Ă  -15°C), et qu’il s’adapte Ă  une très large gamme de sol et d’expositions (en France, on le trouve aussi bien dans le sud que sur la cĂ´te Atlantique et jusqu’en rĂ©gion Parisienne, en plein soleil, voire en arbre de sous-bois). Un choix très intĂ©ressant pour l’amateur de plantes exotiques.
L’arbousier est un arbuste très dĂ©coratif, tant par le port de l’arbuste, par son feuillage persistant, que par la prĂ©sence simultanĂ©es de fleurs et de fruits de l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente. On peut rencontrer parfois les cultivars suivants :
‘Compacta’ – Au port dense, compact et pyramidal. Il mesure environ 1 m 50 de haut, mais de très vieux pieds ont Ă©tĂ© mesurĂ©s Ă  3 m. Les jeunes feuilles sont de couleur bronze. La floraison est moins abondante, mais s’Ă©tale longuement.

Arbutus unedo arbousier, arbre aux fraises, strawberry tree

Arbutus unedo arbousier, arbre aux fraises, strawberry tree

‘Croomei’ – Semblable Ă  ‘Rubra’, mais avec des fleurs et des feuilles plus grandes.
‘Elfin King’ – SĂ©lection au port compact et dense. Aux fleurs et fruits plus abondants.
‘Integerrima’ – Feuilles elliptiques Ă  oblongues, Ă  marges entières.
‘Oktoberfest’ – Il mesure entre 1 m 50 et 2 m 40 de haut. Les fleurs sont rose foncĂ©.
‘Quercifolia’ – Aux feuilles lĂ©gerement lobĂ©es
‘Rubra’ – Aux fleurs rose foncĂ©. Fruits plus abondants, mais plus petits que l’espèce type.

Caractéristique

Feuilles alternes, persistantes, courtement pétiolées, lancéolées, dentées, coriaces, vert foncé.
Les fleurs apparaissent groupées par douzaines en panicules terminaux et rappelent bien son appartenance à la famille des Ericacées.
Les arbouses sont de jolies baies sphĂ©riques rouge. Leur taille varie de 1 Ă  2 cm. Le fruit est comestible, il n’est pas franchement excellent, mais excellent pour la santĂ© Il est cependant parfois consommĂ©, plutĂ´t sous forme transformĂ©e (par exemple sous la forme de conserves), mĂŞme si il ne faut pas le confondre avec un fruit asiatique souvent servi en sirop. Il est dommage que ce fruit n’ai jamais Ă©tĂ© sĂ©lectionnĂ©. Il arrive de tomber sur une arbouse agrĂ©ablement acidulĂ©e et Ă  la texture agrĂ©able, mais gĂ©nĂ©ralement au milieu de nombreux fruits bien fades.

Culture

Arbutus unedo requiert les expositions suivantes : mi-ombre,lumière,soleil
L’arbousier supporte une large gamme de sols, et il possède une relative rĂ©sistance au calcaire.


[Total : 13    Moyenne : 3.1/5]

L’arbousier bio antioxydant naturel puissant est un petit arbre qui pousse dans tout le sud de la France qui prodruit un fruit comestible, l’arbouse, une baie rouge.

A cause de la forme et de la couleur de ses fruits, il est également appelé « arbre aux fraises ». Il a des feuilles vertes très épaisses et des fleurs blanches faisant des clochettes. Lorsque ces dernières tombent, le terrain devient glissant car elles sont très nombreuses à terre. Elles apparaissent en même temps que le fruit qui est rond et rouge

Les vertus médicinales de l’arbousier

Les vertus médicinales de l’arbousier

Étapes de réalisation

1 La baie d’arbousier est très chargée en vitamine C. Son goût n’est pas très fameux, un peu sucré et assez farineux, avec plein de petits pépins mais le fruit reste tout de même consommable. Les Espagnols en mangent beaucoup. On le trouve en hiver.

2 L’écorce de l’arbousier peut se consommer en décoction, c’est un excellent diurétique. Elle est d’une couleur rouge foncé. Elle sert aussi comme léger anti-inflammatoire. On utilise ses racines contre les rhumatismes et l’hypertension.

3 Le fruit ne doit pas être mangé en grosse quantité car il donne très vite des coliques. On peut en faire des confitures et des pâtes de fruits. En Afrique du Nord, l’arbouse est aussi très fréquente et très consommée, elle se vend même au bord des routes et sur les marchés.


[Total : 4    Moyenne : 4/5]

Concentrés en antioxydants (vitamines et polyphénols), en fibres et en minéraux, les fruits rouges sont conseillés par certains naturopathes en petites cures pour évacuer les toxines. Mais on utilisera surtout les feuilles des fruits rouges pour en faire des tisanes diurétiques et désengorger le foie et les reins.

La fraise : en cas de crise de goutte. Il suffit d’écraser 80 g de fraises, d’y ajouter un peu de sucre cristallisé, de bien mélanger à 100 ml d’eau chaude. Boire le tout une fois par jour. L’infusion de feuilles de fraisier sauvage est aussi un excellent diurétique.

Le cassis : si la baie de cassis est depuis fort longtemps connue pour ses propriétés anti-infectieuses en raison de sa forte teneur en vitamine C, ses feuilles consommées en infusion permettent de lutter contre les maladies inflammatoires (rhumatismes) en raison des flavonoïdes qu’elles contiennent. Faire infuser un creux de main pour une tasse d’eau bouillante pendant un quart d’heure.

La myrtille : une infusion avec les feuilles est recommandée en cas de diabète.

La cerise : on utilise traditionnellement les queues des cerises pour des boissons diurétiques (10 g pour un litre d’eau à laisser infuser 15 minutes). Mais certains naturopathes conseillent également de faire de courtes mono-diètes (2 à 3 jours) aux vertus dépuratives et reminéralisantes. La cerise a une action drainante, elle libère les toxines, les reins, le foie et les articulations. Et tonifie l’ensemble. Mais attention, elle est très riche en sucre.

La mûre : il faut ramasser la pousse de ronce au printemps et les feuilles en été. Vous les utiliserez ensuite pendant l’hiver en infusion pour soigner les maux de gorge et même les angines.

L’arbouse : on l’appelle aussi la fraise chinoise. Elle arrive à maturité à la fin de l’été. Des décoctions du fruit séché réduit en poudre se révèlent efficaces lors d’engorgement du foie entraînant des problèmes rénaux et de la rétention d’eau (œdèmes).

L'arbouse pour le foie

L’arbouse pour le foie

La framboise : traditionnellement, la tisane de framboisier faisait partie de la pharmacopée des femmes. Une utilisation à double sens : stimulation du muscle utérin pour faciliter l’avancement du travail lors d’un accouchement, ou, au contraire, utilisation abortive en début de grossesse. Car ses feuilles provoquent des contractions.


[Total : 4    Moyenne : 3/5]

Connue Ă©galement sous le nom de fraise chinoise, l’arbouse bio antioxydant puissant est le fruit de l’arbousier, petit arbre originaire d’Asie et que l’on retrouve en Afrique du Nord, en Espagne, dans le sud de la France et en Corse.

Très gĂ©nĂ©ralement utilisĂ© Ă  titre ornemental, l’arbousier produit des fruits comestibles, qui sont encore peu rĂ©pandus en France, mais que l’on utilise volontiers en Espagne et en Afrique du nord. Il s’agit d’un fruit Ă  peau rugueuse et couvert de petites pointes. Ă€ maturitĂ©, sa couleur est rouge ou orange foncĂ©. Ă€ l’intĂ©rieur de son enveloppe, on trouvera un fruit riche en vitamine C, mais dont le goĂ»t n’est pas très fort.

L’arbouse comestible peut-ĂŞtre consommĂ©e crue, mais Ă  petites doses, car il contient des ferments toxiques qui peuvent dĂ©clencher des coliques. On l’utilise dans la prĂ©paration de confitures ou de pâtisseries. Comme beaucoup de fruits comestibles, une fois fermentĂ©, il produit une boisson alcoolisĂ©e agrĂ©able au goĂ»t.

L’Ă©corce (la peau) de l’arbouse a depuis longtemps Ă©tĂ© utilisĂ©e pour soigner. L’Ă©corce est diurĂ©tique et la racine de l’arbouse transformĂ©e en dĂ©coction est donnĂ©e comme efficace contre l’hypertension. Les anciens utilisaient Ă©galement des prĂ©parations Ă  base d’arbouses, pour soigner les rhumatismes, en raison de ses propriĂ©tĂ©s anti-inflammatoires.


[Total : 8    Moyenne : 4/5]

L’Arbousier bio ou Arbousier commun (Arbutus unedo), fraisier en arbre ou arbre Ă  fraises, frĂ´le ou olonie, est une espèce d’arbustes ou de petits arbres notamment rĂ©pandus dans le Midi de la France de la famille des Ericaceae.

Pline l’Ancien explique ainsi son nom de « unedo » que LinnĂ© rĂ©utilisera pour le nom scientifique de l’espèce : « L’arbouse est un fruit sans mĂ©rite ; le nom qu’il porte (unedo) l’indique ; il vient de ce qu’on ne mange qu’une arbouse (unum edo) ».
Les arbouses, fruits de l’arbousier, assez mĂ©connues en France, sont apprĂ©ciĂ©es en Espagne oĂą elles entrent dans la composition de certains gâteaux, et au nord du Maroc oĂą les enfants les vendent au bord des routes du Rif en novembre, ainsi qu’en AlgĂ©rie.
Cette espèce est considérée comme sensible au feu et pyrophile.

Description

L’arbousier est un arbre de 5 Ă  15 mètres de haut. L’Ă©corce, gris brunâtre Ă  la base, devient rougeâtre Ă  la partie supĂ©rieure.
Ses feuilles Ă  bordure dentĂ©e d’une dizaine de centimètres de long sont persistantes ovales, alternes, vert foncĂ© luisant au-dessus, vert pâle dessous. Elles sont riches en tanins.
Les fleurs blanc-verdâtre, en forme de clochettes blanches pendent en grappes et apparaissent en septembre-octobre, en même temps que les fruits.
Le fruit rouge orangĂ© Ă  maturitĂ© est une baie charnue, sphĂ©rique, Ă  peau rugueuse, couverte de petites pointes coniques. Toutefois, il ne faut pas le confondre avec la fraise chinoise (Myrica rubra) très similaire mais qui possède un noyau. C’est un fruit comestible, sans goĂ»t très prononcĂ©, qui est mĂ»r en hiver. Il est riche en vitamine C. La chair est molle, un peu farineuse, acidulĂ©e et sucrĂ©e, et elle contient de nombreux petits pĂ©pins. Les fruits mettent un an pour arriver Ă  maturitĂ©. Il n’est pas rare de voir le mĂŞme rameau porter les fleurs de l’annĂ©e et les fruits mĂ»rs nĂ©s des fleurs de l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente.

RĂ©partition

L’arbousier est prĂ©sent dans l’ensemble du pourtour mĂ©diterranĂ©en occidental, presque exclusivement sur sols siliceux, parfois sur des calcaires non actifs. Il est le compagnon du chĂŞne liège (Quercus suber) sur sol acide.
Concernant le quart Sud-Est de la France, on le trouve abondamment dans certaines rĂ©gions des PyrĂ©nĂ©es Orientales, le Var (Maures et EstĂ©rel) et en Corse. Dans le Sud-Ouest, il est très rĂ©pandu le long de la cĂ´te landaise sur les sols sablonneux compris entre Bordeaux et l’ocĂ©an, et remonte au nord jusqu’au littoral de la Loire-Atlantique.
L’arbousier est une espèce assez rustique, et son aire de rĂ©partition remonte le long des cĂ´tes atlantiques jusqu’en Bretagne, et mĂŞme au Sud de l’Irlande, oĂą il trouve un sol et un climat tempĂ©rĂ© (gelĂ©es rares).
Il porte différents noms : madroño, medronheiro, corbezzolo, albatro, Hagapfel, Meerkirsche, Westliche Erdbeerbaum, (Irish/Killarney) Strawberry Tree, Apple of Cain, Cane Apple… On en tire une liqueur, un vin distillé en brandy, du miel sarde (amaro de corbezzolo), une eau de vie portugaise (aguardente de medronho)…
Dans la partie orientale du bassin mĂ©diterranĂ©en, il existe une autre espèce d’arbousier, l’arbousier de Chypre Arbutus andrachne, prĂ©sente dans les Balkans, en Grèce et en Turquie. Un hybride entre ces deux espèces Arbutus Ă— andrachnoides est Ă©galement connu.

Peinture espagnol d'arbousier

Peinture espagnol d’arbousier

Utilisation du fruit comestible

L’Ă©corce brun rouge est diurĂ©tique. En dĂ©coction, sa racine est utilisĂ©e contre l’hypertension. On lui attribue des propriĂ©tĂ©s anti-inflammatoires, il est Ă©galement efficace contre les rhumatismes. Les feuilles, l’Ă©corce et le fruit sont rĂ©putĂ©s astringents, et efficaces pour stopper la diarrhĂ©e (pris en dĂ©coction).
Le fruit peut être consommé cru, être utilisé pour la confection de confitures et de pâtisseries, ou fermenté pour produire une boisson alcoolisée. Il possède une très légère toxicité : consommé cru en trop grande quantité, il peut induire des coliques bénignes.
Les feuilles se rĂ©coltent Ă  l’automne, le bois et la racine peuvent l’ĂŞtre Ă  la mĂŞme Ă©poque ou au printemps.

Culture

Plante essentiellement sauvage en France, bien que mentionnĂ©e comme arbuste ornemental, dont l’usage dans les parcs et jardins est rĂ©pandu en Espagne.
L’arbousier est un arbre de croissance lente rustique jusqu’Ă  -15 °C. Il se multiplie par semis ou bouturage.
Il préfère les sols acides, riches et bien drainés et une exposition ensoleillée.
L’arbousier prĂ©sente une racine pivotante qui peut atteindre plusieurs dizaines de mètres.
On peut en apercevoir en zone de failles calcaires Ă  l’aven Grotte de la Forestière en Ardèche.

Ennemis

La chenille du papillon de jour (rhopalocère) suivant se nourrit d’arbousier :
Nymphale de l’arbousier, Jason, Pacha Ă  2 queues, Charaxes jasius (Nymphalidae).

Cultivars

Le cultivar ‘Compacta’ est le plus adaptĂ© Ă  la culture en pot. Le ‘Rubra’ donne des fleurs roses au lieu des blanches classiques et ce cultivar est aussi le plus rĂ©sistant Ă  la sĂ©cheresse.

Dans les arts

L’arbousier est prĂ©sent sur les blasons de Madrid, El Madroño et Navas del Madroño (madroño Ă©tant le nom espagnol de l’arbousier).
L’Arbousier est une nouvelle de la romancière anglaise Ruth Rendell, dont l’action se dĂ©roule lors d’un Ă©trange Ă©tĂ© dans l’Ă®le espagnole de Majorque, dans les BalĂ©ares.
L’arbousier est prĂ©sent, dans la symbolique, dans le tableau Le Jardin des dĂ©lices de JĂ©rĂ´me Bosch appelĂ© aussi la peinture de l’arbousier.


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Propriétés médicinales proches de celles de la Busserole, astringente, diurétique, antiseptique urinaire par sa racine riche en arbutoside, antispasmodique intestinal et biliaire.

Arbouse bio feuilles antioxydantes

Arbouse bio feuilles antioxydantes

Les feuilles sont anti-oxydantes, l’extrait inhibe l’agrĂ©gation plaquettaire induite par la thrombine, l’extrait entraine une relaxation aortique (polyphĂ©nols, tanins, catĂ©chine gallate)
Les racines seraient anti-hypertensives, par stimulation de la nitric oxide synthase endothéliale
Les arbouses sont anti-diarrhéiques en petite quantité, purgatives en quantité plus forte.